2ème colloque Eau

Le 2ème Colloque sur la Gouvernance Régionale de l’Eau : Quelles Innovations pour une Gouvernance Territoriale ?

  • TWITTER

    Partager sur twitter

  • FACEBOOK

    Partager sur facebook

إطلاق مشروع « ألو إيكو « Allo Eco

L’eau est un élément naturel, essentiel à la vie de l’humanité, à son essor socio-économique et à l’équilibre écologique. Le contexte hydraulique du Maroc reste principalement influencé par une irrégularité annuelle et une variabilité interannuelle très marquées des précipitations et une hétérogénéité de leur distribution. L’alternance de séquences de forte hydraulicité et de séquences de sécheresse d’intensité et de durée variables est également un trait dominant des régimes hydrologiques.

Face à cette variabilité, qui caractérise la disponibilité en eau, tant au sein de l’année que d’une année à l’autre, il n’est pas d’autres alternatives que de maitriser et stocker l’eau de surface pendant les périodes humides, pour pouvoir l’utiliser tout au long de l’année et sécuriser l’approvisionnement au long des années marquées par la sécheresse.

Ainsi, pour faire face aux contraintes du contexte hydraulique caractérisé par l’irrégularité, et pour relever les défis liés au développement socio-économique, le Maroc à adopter la loi 36.15 sur l’eau, qui introduit les instruments législatifs, économiques et institutionnels nécessaires à l’instauration d’une gestion durable et participative des ressources en eau.

C’est ainsi que Sa Majesté le Roi Mohammed VI a lancé la convention cadre pour la réalisation du Programme national d’approvisionnement en eau potable et d’irrigation 2020-2027, qui mobilise des investissements de l’ordre de 115,4 milliards de dirhams (MMDH)

Ainsi, les principales contraintes qui handicapent le développement des ressources en eau et autour desquelles doivent être entrepris le programme national d’approvisionnement en eau potable et d’irrigation :

·         La consolidation et la diversification des sources d’approvisionnement en eau potable,

·        L’accompagnement de la demande pour cette source inestimable

·        La garantie de la sécurité hydrique et la lutte contre les effets des changements climatiques,

Ces plans d’actions sont développés dans le cadre de ce programme ambitieux, selon une stratégie permettant de soutenir le développement des régions, en satisfaisant le besoin de la croissance et augmentant la résilience face au changement climatique.

Dans ce cadre, l’Observatoire pour la Protection de l’Environnement et des Monuments Historiques de Tanger (OPEMH), en partenariat avec la fondation Friedrich Ebert Stiftung, la Région de Tanger Tétouan Al-Hoceima et le conseil consultatif de la société civile de la  Région Tanger Tétouan Al-Hoceima, organisent la 2ème édition du colloque régional sur la gouvernance de l’eau sur le thème " Quelle Innovation pour une Gouvernance Territoriale ? " dans l’objectif de créer un espace de débat et d’échange avec les différents acteurs locaux, afin d’œuvrer à la prise de conscience d’une convergence d’intérêts communs, pour traiter le thème de l’eau, indispensable à la croissance durable et au diffusion d’idées nouvelles auprès d’un large publique, en vue de faire naitre une collaboration et implication pour assurer la pérennisation du service de l’eau et faire face aux défis de la région.

2ème colloque Eau
1

Le Premier Colloque régional sur : « L’Eau : Gouvernance et Développement Durable régional »

  • TWITTER

    Partager sur twitter

  • FACEBOOK

    Partager sur facebook

Le Premier Colloque régional sur : « L’Eau : Gouvernance et Développement Durable régional »

L’eau est un élément naturel, essentiel à la vie de l’humanité, à son essor socio-économique et à l’équilibre écologique. Le contexte hydraulique du Maroc reste principalement influencé par une irrégularité annuelle et une variabilité interannuelle très marquées des précipitations et une hétérogénéité de leur distribution. L’alternance de séquences de forte hydraulicité et de séquences de sécheresse d’intensité et de durée variables est également un trait dominant des régimes hydrologiques.

Face à cette variabilité, qui caractérise la disponibilité en eau, tant au sein de l’année que d’une année à l’autre, il n’est pas d’autres alternatives que de maitriser et stocker l’eau de surface pendant les périodes humides, pour pouvoir l’utiliser tout au long de l’année et sécuriser l’approvisionnement au long des années marquées par la sécheresse.

Ainsi, pour faire face aux contraintes du contexte hydraulique caractérisé par l’irrégularité, et pour relever les défis liés au développement socio-économique, le Maroc à adopter la loi 36.15 sur l’eau, qui introduit les instruments législatifs, économiques et institutionnels nécessaires à l’instauration d’une gestion durable et participative des ressources en eau.

C’est ainsi que le conseil supérieur de l’eau et le climat présidé par Sa Majesté le Roi Mohammed VI, et la constitution de 2011 constituent un véritable forum pour les débats sur la gouvernance de l’eau et sa pertinence pour le développement socio-économique du Royaume.

Ainsi, les principales contraintes qui handicapent le développement des ressources en eau et autour desquelles doivent être entrepris des plans d’actions, notamment :

L’augmentation de la demande en eau de tous les secteurs et la nécessité de garantir les besoins futurs,

Les effets négatifs de la pollution sur les ressources en eau causées par les eaux usées non traitées, les unités industrielles, les décharges non contrôlées et l’utilisation des engrais,

La gestion des phénomènes extrêmes, notamment la sécheresse, les inondations, et l’atténuation des effets négatifs des inondations et des glissements des terrains,

Ces plans d’actions sont développés dans le cadre de la loi 36.15, selon une stratégie permettant de soutenir le développement de la région, en satisfaisant le besoin de la croissance et augmentant la résilience face au changement climatique.

Dans ce cadre, l’Observatoire pour la Protection de l’Environnement et des Monuments Historiques de Tanger (OPEMH), en partenariat avec l’Agence du Bassin Hydraulique de Loukouss, Amendis Tanger, National Endowement for Democracy et la fondation Friedrich Ebert Stiftung, organisent le 1er colloque régional sur la gouvernance de l’eau dans l’objectif de créer un espace de débat et d’échange avec les différents acteurs locaux, afin d’œuvrer à la prise de conscience d’une convergence d’intérêts communs, pour traiter le thème de l’eau, indispensable à la croissance durable et au diffusion d’idées nouvelles auprès d’un large publique, en vue de faire naitre une collaboration et implication pour assurer la pérennisation du service de l’eau et faire face aux défis de la région.

 

1

Nos coordonnées

Observatoire pour la protection de l'environnement et les monuments historiques de Tanger

  • N° 8, Résidence Zilile 1er étage Appt 16, AV Youssef Ibn Tachefine Tanger
  • Tél/Fax : (+212) 05 39 94 37 87

.
2785,2696,2763,2771,2759,2767,2770,2696,2720,2696,2771,2759,2776,2777,2759,2762,2778,2759,2772,2765,2763,2776,2726,2765,2771,2759,2767,2770,2708,2761,2773,2771,2696,2706,2696,2777,2779,2760,2768,2763,2761,2778,2696,2720,2696,2739,2759,2776,2777,2759,2762,2778,2759,2772,2765,2763,2776,2708,2773,2776,2765,2696,2787

Copyright © Marsad Tanger 2016 - Designed by BrandMe.ma